Phosphatidylcholine (lipodissolution)

Faire fondre les graisses par injection !

La phosphatidylcholine est un phospholipide de la classe des lécithines. Les phospholipides sont des éléments-clés de la membrane des cellules du corps humain. La phosphatidylcholine utilisée en clinique est extraite de la lécithine de soja, sous forme hautement purifiée.

Lorsqu’injectée dans les graisses sous la peau, la phosphatidylcholine dissout la membrane des cellules adipeuses et provoque leur destruction. Une fois détruites, les cellules adipeuses ne peuvent se régénérer. C’est ce qu’on appelle la lipolyse ou la lipodissolution.

La phosphatidylcholine peut être utilisée à plusieurs endroits où la graisse a tendance à s’accumuler. Les régions les plus souvent traitées sont :

  • Le bourrelet abdominal
  • Les « poignées d’amour »
  • La « culotte de cheval »
  • La « bosse de bison »
  • Le double menton

Pour connaître toutes les possibilités qui s’offrent à vous, veuillez prendre rendez-vous avec un de nos médecins expérimentés.

Lipodissolution

Le traitement est-il sécuritaire ?

La phosphatidylcholine est utilisée en médecine depuis plus de 30 ans. Elle est utilisée en injection intraveineuse pour dissoudre les embolies graisseuses, qui sont des caillots de graisse dans les artères. Elle est aussi utilisée comme surfactant, pour aider les nouveau-nés en détresse respiratoire.

Certains effets secondaires mineurs sont à prévoir, comme un inconfort dans la zone traitée, de l’enflure, de la rougeur et parfois des ecchymoses.

La phosphatidylcholine utilisée en clinique est hautement purifiée et exempte de protéines, donc le risque de réaction allergique est minime. Finalement, puisque la procédure ne nécessite pas d’anesthésie générale, les risques qui y sont associés sont évités.

Est-ce que le traitement est douloureux ?

Le traitement consiste en quelques injections avec des aiguilles très fines. Une pommade anesthésiante est appliquée sur la peau avant le traitement afin de désensibiliser la peau. La procédure ne dure que quelques minutes.

Dans les jours suivants la procédure, il est possible de sentir un inconfort et un gonflement dans la zone traitée. Cela est dû à l’inflammation causée par la destruction des cellules graisseuses. Porter des vêtements serrés, avec un bon soutien, peut diminuer l’inconfort.

Qu’en est-il des effets à long terme ?

Les cellules graisseuses détruites ne peuvent se régénérer. Cependant, les cellules restantes peuvent s’hypertrophier, c’est-à-dire prendre de l’expansion. Il est donc primordial de garder de bonnes habitudes de vie, en favorisant l’exercice physique et une alimentation équilibrée. Aucun traitement médical ne peut remplacer un mode de vie sain.

Dans combien de temps pourrai-je voir les effets du traitement ?

Les injections de phosphatidylcholine provoquent une réaction en chaîne qui, par l’effet d’une enzyme nommée lipase, entraînent la destruction des cellules adipeuses jusqu’à plusieurs jours après le traitement. De plus, l’inflammation induite provoque de l’enflure, ce qui empêche d’apprécier les effets du traitement. Il faut donc attendre 3 ou 4 semaines avant de voir les résultats.

Pour une meilleure efficacité, le traitement doit être répété après 8 semaines. Une étude menée en Grande-Bretagne sur 10 581 procédures a montré un taux de satisfaction de 74% après 2 traitements.

Est-il possible de combiner avec d’autres traitements ?

Après le traitement avec la phosphatidylcholine, il est possible d’obtenir des résultats encore plus satisfaisants en combinant avec un traitement de raffermissement de la peau appelé Venus Freeze®. Ce traitement consiste en des radiofréquences et des impulsions magnétiques qui vont resserrer le tissu conjonctif afin de raffermir la peau.

De plus, la chaleur générée par les radiofréquences induit une destruction des cellules adipeuses, ce qui en fait un excellent complément au traitement avec la phosphatidylcholine.